Apiculture

Un peu hors thème, mais j’avais envie de partager ce petit post avec vous !

La nouvelle de l’été se trouve cachée dans une petite cabane de pin douglas dans le verger de ma maison Tarnaise. Depuis le début de l’été, un essaim d’abeilles Buckfast s’y est installé. Pas de miel pour l’instant, mes nouvelles protégées ne font que prendre leurs quartiers.


Pour la petite histoire, les ruches telles que celle-ci s’appellent les ruches Dadant (du nom du moine qui aura travaillé à leur développement). Elles sont composées d’une partie principale, elle-même constituée de 10 cadres sur lesquels les abeilles vont construire leur colonie. Les cadres seront occupés de façon différentiée : au centre, se trouve le couvain, donc la partie où la reine viendra pondre ses œufs pour donner naissance à de nouvelles abeilles, et de part et d’autre du couvain se trouvent le pollen, le nectar, le miel. Il faut donc comprendre que la colonie est symétrique : au centre la partie reproductrice et sur les côtés le garde manger. L’essaim acheté à l’apiculteur est composé de 6 cadres. Il me faudra donc compléter au cours du temps ces cadres pour arriver à 10. Mais cet ajout de cadres dépend bien sûr de l’évolution de la taille de la colonie. Si trop de cadres sont ajoutés trop vite, les abeilles risquent de s’éparpiller et donc de s’épuiser puis de se refroidir pendant l’hiver. Elles seront alors en danger. Au contraire, si nous ne leur offrons pas assez de place, elles risquent de commencer à stocker de la nourriture dans le couvain (provoquant un arrêt de la ponte de la reine), puis, faute de place d’essaimer et donc partir s’installer ailleurs. Il faut donc être à l’écoute et bien connaître la vitesse d’évolution de notre colonie. L’ensemble de nos actions sur la ruche cette année seront destinées à cet apprentissage.

Enfin, lorsqu’elles seront bien installées sur leurs 10 cadres, je poserai la hausse, c’est à dire les cadres supérieurs dans lesquels les abeilles pourront venir stocker du miel. Une grille sera placée entre la partie principale de la ruche et cette hausse empêchera la reine d’y parvenir. Elle ne pourra donc pas pondre et nous serons surs de ne récupérer que du miel. Mais pour nous cette étape n’interviendra surement pas avant l’année prochaine !


Enfin, vous vous demandez peut-être pourquoi des abeilles Buckfast ? Cette variété d’abeille a la particularité d’être plutôt douce et productive. Ce qui est recommandé pour tes apiculteurs en herbe comme moi !


Pour finir ce petit post « apiculture » je vous laisse avec quelques photos prises le soir de la récupération de la colonie.


A très vite,


Lydie



Posts à l'affiche
Posts Récents

© 2020 Lydie Lescarmontier. Tous droits réservés.

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Instagram Icon